Sections

Ferrara hébraïque

Il existe une âme cachée de Ferrare, c'est son âme hébraïque, partie importante de la communauté urbaine.
Ferrara hébraïque

La Ferrara hébraïque se compose des Synagogues, de l'ancien Ghetto, du Cimetière de la via Vigne, du petit cimetière levantin et de la colonne de Borso. La communauté juive de Ferrare put se développer grâce à la politique de tolérance des ducs d'Este, au point de devenir un centre de référence pour les Juifs européens.

La Synagogue et le Musée hébraïque
La façade du bâtiment se distingue des maisons environnantes par les plaques posées à l'entrée. Parmi les espaces intérieurs les plus importants, citons l'ancien Temple allemand, utilisé pour les cérémonies les plus solennels, l'ancien Temple italien et l'Oratoire Fanese, utilisé pour les rites du sabbat. Dans ce bâtiment historique se trouve le Musée hébraïque, qui abrite des objets liturgiques, des meubles du XVIIIe siècle et des documents imprimés, avec des œuvres du célèbre Isacco Lampronti, médecin et théologien ayant vécu entre la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe siècle.

Dans les rues du ghetto
La zone de l'ancien ghetto, institué au XVIIe siècle, est constituée de via Mazzini, via Vittoria et via Vignatagliata, où, dans les cours, dans les passages secrets et dans les balcons suggestifs, l'on respirait la vie intense du ghetto.

Le cimetière juif, lieu de mémoire
Le Cimetière juif, protégé par les remparts, est un vaste jardin dans lequel, entre conifères isolés et touffes d'herbe, émerge la blancheur des pierres tombales. C'est ici que repose l'écrivain Giorgio Bassani, l'un des plus illustres représentants de la communauté juive de Ferrare, dans les œuvres duquel se trouvent quelques unes des plus belles images littéraires de Ferrare.

Les pages de Bassani évoquent la ville et la province
Les œuvres de Bassani racontent la vie dans la Ferrare des années 30 et 40. Le lecteur du Roman de Ferrare retrouvera exactement les lieux de la ville et de la province immortalisés dans des passages inoubliables qui évoquent des moments dramatiques de notre histoire. Comme dans Le Héron, qui a pour cadre les zones du Delta du Pô, entre Tresigallo, l’Abbaye de Pomposa et le Grand Bois de la Mesola.
La bibliothèque de Codigoro est le siège de la Fondation Giorgio Bassani, qui recueille dans un petit musée les meubles de son studio, sa bibliothèque personnelle et une curieuse collection de photographies.

Lieux de l'itinéraire

Dernière modification 10/10/2019 10:59
Chiudi menu
Informations touristiques